Baudelaire, un detective ? – le 1848 vu par Kiyoshi Kasai

Main Article Content

Yui Oshima

Abstract

Kiyoshi Kasai (1948-), écrivain en première ligne au Japon, a un visage double : comme phénoménologue apprécié par son œuvre intitulé La Phénoménologie du terrorisme, il a complètement analysé et critiqué le radicalisme japonais du 1968 ; comme romancier populaire avac des séries de roman policier, il a engendré un détective-exradicaliste du 1968, Kakeru Yabuki. En 1968, il y a eu une révolution ratée au Japon. Le jeune Kasai était un des révoltants et la réalité lui a révélé que l’idée de liberté humaine partagée par les révoltants finissait par la violence affreuse. Cette expérience amère est toujours au centre de ses pensées.
Parmi ses œuvres nombreuses, on peut trouver un roman policier intitulé Le Diable dans la foule. Cette oœuvre est un peu particulière parce que c’est aussi un roman historique qui raconte la révolution française de 1848. Et ce qui est plus remarquable pour nous, c’est que le héros est un jeune homme qui s’appelle Charles B. Dufays.
Fébrier en 1848, Charles, un jeune poète inconnu assiste à la scène où un homme tire sur un journaliste. Ce coup de fusil non seulement coûte la vie au journaliste, mais aussi engendre un mitraillage et un massacre des révoltants. Pourquoi et qui a assassiné le journaliste ? Qu’est-ce que ça signifie, son dernier mot « jumelle » ? Pour trouver des réponses de ces énigmes, Charles frappe sur la porte du chevalier Auguste Dupain.
Il est sans doute naturel que Kasai, qui connait très bien les splendeurs et les misères, la fureur et l’échec de la révolution japonaise de 1968, s’intéresse à la révolution française de 1848 en tant que l’origine de l’époque contemporaine et à Baudelaire avec des regards fraternels. Car c’est bien lui qui a écrit dans Mon cœur mis à nu : « Ce qu’est l’empreur Napoléon III. Ce qu’il vaut. Trouver l’explication de sa nature, et sa providentialité » : cette attitude de trouver la providentialité, c’est exactement ce que Kasai veut garder pour le radicalisme de 1968 pour toute sa vie. Le romancier a mis, nous semble-t-il, dans ce livre grandiose tout son hommage à Poe, toute son interprétation de la poésie baudelairienne, toute sa réflexion sur les foules modernes au terme de Benjamin, tout son analyse phénoménologique de la révolution française de 1848 et tout son souvenir de la révolution échouée. Nous se proposons donc, dans cet exposé, de contribuer à une meilleure compréhension de l’idée que Kiyoshi Kasai a donné à son Baudelaire.

Article Details

Keywords
Baudelaire; Kasai; Poe; Benjamin; detective; radicalism
How to Cite
OSHIMA, Yui. Baudelaire, un detective ? – le 1848 vu par Kiyoshi Kasai. AmeriQuests, [S.l.], v. 13, n. 1, p. 50-57, mar. 2017. ISSN 1553-4316. Available at: <http://ejournals.library.vanderbilt.edu/index.php/ameriquests/article/view/4280>. Date accessed: 23 oct. 2017. doi: https://doi.org/10.15695/amqst.v13i1.4280.